L’antisémitisme enseigné dans le Coran

Au lieu de nier l’antisémitisme du Coran, il est grand temps de le dénoncer avec vigueur.

Par A. Abdelmajide

Certaines personnes affirment que l’antisémitisme trouve ses racines dans le Nouveau Testament. Ils rendent le message du Christ responsable de la haine des juifs. Ceci est en totale contradiction avec la vérité, car Jésus condamne toute forme de haine quand il dit : « Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent » (Matthieu 5 : 44). Les chrétiens qui haïssent les juifs – ou toutes autres personnes – trahissent Jésus-Christ et son message.

Malheureusement, ces mêmes personnes exonèrent l’islam de toute forme d’antisémitisme. Alors que le Coran enseigne explicitement l’antisémitisme, en décrivant ainsi les juifs : « ceux qu’Allah a maudit, ceux qui ont encouru sa colère, et ceux dont Il a fait des singes, des cochons » (Sourate 5, Verset 60). Le Coran précise : « Où qu’ils se trouvent, ils sont frappés d’avilissement … Ils ont encouru la colère d’Allah, et les voilà frappés de malheur, pour n’avoir pas cru aux signes d’Allah, et assassiné injustement les prophètes, et aussi pour avoir désobéi et transgressé les commandements d’Allah » (S3, V112).

L’islam déshumanise les juifs et les infidèles en général : « Les infidèles qui refusent l’islam, parmi ceux qui ont reçu l’Écriture (les Juifs et les chrétiens) iront au feu de l’Enfer, pour y demeurer éternellement. De toute la création, ce sont eux les pires des créatures » (S98,V6). En fin de compte, l’islam ordonne de les combattre jusqu’à ce qu’ils se soumettent au maître musulman, et acceptent de vivre dans l’infériorité et l’humiliation (S9, V30). Au lieu de nier l’antisémitisme du Coran, il est grand temps de le dénoncer avec vigueur.

2019-07-02T09:42:12+00:00 09.07.2019|