L’islam autorise-t-il la poignée de main entre un homme et une femme ?

En avril dernier, dans une école secondaire de Therwil, dans le canton de Bâle, deux élèves musulmans avaient pour des raisons religieuses refusé de saluer leur enseignante en lui serrant la main. À la suite de cet incident qui avait fait les gros titres dans toute la Suisse, le canton de Bâle-Campagne a défini des sanctions à appliquer en un tel cas. Début juillet, l’un des deux écoliers a déclaré sur le site Intern AJ+ de la chaîne d’information Al Jazeera qu’il continuerait à refuser la poignée de main. Son interview a été publiée sur la page Facebook de la chaîne et partagée plus de 1300 fois.

Certains s’empressent d’affirmer que l’interdiction de la poignée de main entre hommes et femmes n’a rien à voir avec l’islam et n’est que culturelle. Au sujet de l’incident bâlois, l’islamologue Rifa‘at Lenzin a déclaré que cet interdit ne venait pas de Mahomet, mais qu’il s’était développé avec le temps. Un autre islamologue, Reinhard Schulze, professeur à Berne, croit savoir qu’il provient d’Arabie Saoudite. Tous deux affirment donc, faisant fi des bases théologiques, que l’islam permet la poignée de main entre homme et femme. Où est la vérité ?

Lisez la réponse dans le nouveau bulletin d’information de Futur CH: L’islam autorise-t-il la poignée de main entre un homme et une femme ?

2018-07-30T10:39:53+00:00 18.10.2016|