Signez maintenant le référendum

Lors de sa session d’hiver 2018, le Parlement a décidé d’étendre la norme pénale sur le racisme (article 261 bis du code pénal) au critère controversé et vague de l’orientation sexuelle. Des amendes ou des peines d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à trois ans pourraient ainsi être infligées. De graves restrictions de la liberté d’expression, de conscience et de religion sont prévisibles.

C’est pour cette raison que Futur CH soutient le référendum « Non à cette loi de censure ».

Informations supplémentaires

Texte juridique

Argumentaire

Télécharger des listes de signatures

Commande de liste de signatures par téléphone : 052 268 65 00, ou par email : Formulaire de contact

2019-02-06T10:20:24+00:00 06.02.2019|