L’Allemagne accordera le regroupement familial à des islamistes radicaux

La nouvelle loi sur la réunification familiale votée le 9 mai 2018 par la coalition CDU-CSU-Sociaux-démocrates du chancelier Merkel désigne explicitement « les personnes dangereuses » qui pourront bénéficier d’autorisations exceptionnelles pour des « raisons humanitaires ». Il s’agit notamment de protéger les terroristes potentiels mariés avant leur arrivée en Allemagne pour répondre à l’exigence constitutionnelle de « protection spéciale de l’Etat » pour le mariage et la famille.

La proposition soutenue par le ministre de l’intérieur Horst Seehofer (envolées, ses promesses de fermeté à la suite des émeutes d’Ellwangen la semaine dernière) a rencontré l’hostilité de la droite de la coalition Merkel. Ainsi Philipp Amthor (CDU) a-t-il déclaré qu’il vaudrait mieux s’employer à déporter les personnes en question, tel l’ancien garde du corps d’Ousama Ben Laden qui vit en Allemagne depuis plusieurs années et bénéficie d’allocations d’environ 1.000 euros par mois à la charge du contribuable allemand.

La nouvelle loi exige que les intéressés apportent aux autorités compétentes des éléments crédibles de leur éloignement des « comportements à risques ».

Le projet d’amplification du regroupement familial prévoit une limite théorique de 1.000 visas par mois en même temps qu’il met en place de nouveaux droits pour les demandeurs d’asile ayant le statut de « protection subsidiaire » accordé à ceux qui n’obtiennent pas l’asile plénier. Le nombre de demandeurs potentiels se compte en tout cas par centaines de milliers.

Source: Réinformation.tv

2018-05-23T07:29:39+00:00 30.05.2018|